Rechercher
  • claudetteahsoon

Inde 2016 : réconcilier sa tête et son coeur..



Mon premier voyage en Inde en 2011 a complètement changé le cours de ma vie ; et pourtant ce n’est que maintenant que je comprends en quoi ce voyage a été transformateur.


Ma vie, mes actions et mes mains sont désormais en Amérique du Nord, mon esprit, ma façon de penser et ma tête ont été forgés en Europe, mais mes origines, les personnes chères à mon coeur, et mon cœur sont teintés d’Asie.


En effet, c’est en Inde, grâce à un bon guide qui nous a conduit vers ce qu’il y a de plus authentique là-bas, que mon cœur a commencé à éclore, et c’est en Inde que chaque année, je me réconcilie un peu plus avec moi-même, me permettant de retrouver encore plus d’unité entre mes actions, mon cœur et ma tête.


Que peut-on bien rapporter d’un voyage en Inde ?


Nous sommes des êtres rationnels


Suite à mon dernier billet, j’ai continué de réfléchir sur mon voyage en Inde. Oui, je suis un être pensant, et je l’illustre en réfléchissant beaucoup. J’ai appris et étais formée à me servir de ma tête. En effet, je ne suis pas de ceux qui pensent que la tête est l’ennemi. Non, nous avons une tête, c’est pour nous en servir ! Nous ne nous en servons jamais trop (bien que de nombreux professeurs d’arts martiaux aient voulu me faire croire cela), juste mal parfois …


Nous réfléchissons et apprenons à penser à l’école. Nous continuons d’utiliser notre tête dans notre travail, pour planifier, pour mener notre vie. Nous réussissons : nous avons un toit sur notre tête, nous mangeons à notre faim, nous avons un travail, une famille ou un réseau où nous sommes heureux et où les gens autour de nous ont tout ce dont ils ont besoin..


Quelles sont réellement nos préoccupations ?


Maintenir notre confort actuel ? Comment l’améliorer ? Ce qu’on va manger ce soir ? La destination de nos prochaines vacances ? Notre retraite dans quelques décennies ?


Comment ouvrir notre cœur ?


Même si parfois la vie nous semble difficile, nous vivons quand même dans un cocoon. Il suffit d’en sortir pour s’en rendre compte.


L’inde, c’est cette sortie de notre cocon doré.


Je ne dis pas que ce j’ai vécu en Inde est l’expérience de chacun, et encore moins La réalité. Mais voici ma perception et compréhension de mes expériences là-bas.

Lorsqu’on arrive en Inde, c’est sale, bruyant, grouillant et même agressant. Les gens et même les enfants sont sales, pauvres, mendient, nous touchent et nous achalent. C’est la jungle pour la survie. L’eau n’est pas potable, les possibilités de maladies qui menacent notre santé peuvent être partout ! Nous sommes dans un milieu étranger, inconnu et hostile, bien loin de notre confort habituel.


On ne peut être que touché par cette misère environnante.


Mais deux réactions sont possibles : le rejet, ou l’acceptation. Chacun est libre de la façon de réagir. Mais je suis certaine que, dans les deux cas, c’est au cœur que nous sommes touchés ; le rejet n’étant qu’une forme de protection face à une souffrance..


L’expression de l’Amour


Je ne sais pas s’il est possible de rationaliser cette réalité. En tout cas, pour ma part, c’est émotionnellement que je réagis..


Mais derrière cette noirceur extérieure apparente, c’est un cœur énorme que l’Inde cache. Ne dit-on pas que le lotus grandit dans la boue ?


Ce cœur, on le voit dans les yeux lumineux des indiens, des enfants ; derrière leurs sourires.


Je ne dis pas qu’il n'y a pas d'exceptions. Mais combien de personnes relatent l’entraide existant en Inde ? N’est-ce pas l’expression de qualité de cœur qu’ils expriment ?


Il y a aussi une facette de l’Inde qui reste opaque pour nous à moins de s’y atteler : la dévotion qu’ils ont pour leurs dieux. Des Dieux présents partout, que nous ne comprenons pas. Il y a des images, des statuts, des chants, des temples partout. Des cérémonies incompréhensibles et étranges. Mais qu’est ce que la dévotion, si ce n’est la voie du Cœur ?


Et enfin, qui sont leurs ‘idôles’ et les gens qu’ils vénèrent ? Non pas des individus ayant maîtrisés la capacité à générer de l’argent, être célèbre ou avoir fait de grandes découvertes scientifiques, mais des individus qui maîtrisent l’Amour inconditionnel.


Des professeurs d’université de la spiritualité, qui viennent passer leur temps et donner des cours à des bébés de la spiritualité qui savent tout juste marcher ou à des adolescents spirituels qui sont entre la rébellion et l’acceptation ; ils viennent leur apprendre l’amour pour leur parole, et leur action, comme une mère bienveillante prendrait soin de son enfant.. Ne comptant ni le temps, ni l’énergie, mais simplement aidant, aimant, et faisant grandir son enfant chéri quelque soit les actions qu’ils aient pu faire.


N’est ce pas la plus belle preuve d’amour ?


L’amour nous fait grandir pour devenir un être complet


On l’oublie trop souvent. Mais si on ne donne pas d’affection à un bébé, il peut mourir. Voici la force de l’amour : de donner la vie, de l’alimenter et surtout de nous aider à grandir.


L’amour est donc ce liant dans la vie qui permet de nous relier nous avec ceux qu’on aime, nous avec ceux qui nous entourent, et nous avec nous-même. C’est le baume qui adoucit la lame froide du mental, et transforme la pensée, par sa douceur, en sagesse.


Ainsi, le vrai amour n’est ni exclusif, ni séparateur ; il unit, fusionne et transcende. C’est la 3e voie au-delà de la séparation et l’opposition, le sommet du triangle.


C’est pour cela que mon premier voyage en Inde a transformé ma vie et donner une autre perspective (merci à Stéphane Chollet !). Profondément touchée au cœur par les orphelins soutenus par Surya-World depuis des décennies et la vision de Surya-world qui passe de l’individu à l’écologie, j’ai décidé d’agir différemment dans la Vie, de donner une direction à ma Vie me permettant d’unir mon cœur, ma tête et mes mains..


Aussi, est-ce pour cela que je repars dès que possible en Inde : pour équilibrer mon cœur avec ma tête déjà bien pleine (même si elle n’est pas encore bien faite :p) tout en restant ancrée dans le monde réel.


Car à chaque voyage, je suis comme un enfant qui repart voire sa mère pour avoir un peu plus d’amour, et comprendre un peu plus ce qu’elle fait pour essayer de l’aider dans sa tâche en devenant moi-même un peu moins adolescent et un peu plus adulte, d’être une meilleure personne, de guérir les parties de moi-même à guérir, d'être un peu moins égoïste et un peu plus altruiste, et de partager avec ceux qui le souhaite tout ce que j’ai eu la chance de recevoir :p Car souvent avec les mères, on ne repart pas les mains vides, mais pleines de nourriture ou de cadeaux à ramener chez soi et à partager avec la famille et les amis ;)

Pour cette raison, le vrai sens du Yoga (‘Union’ en sanskrit) pour moi est l’union et la maîtrise de notre dimension physique, énergétique, émotionnelle, mentale et spirituelle ; c’est-à-dire être une meilleure personne, aimante, altruiste, sage, intuitif et créateur, et agissant concrètement pour faire sa part vers un monde meilleur..

25 vues
 

(514)431-5248

©2019 by Minute zen. Proudly created with Wix.com